Accéder au contenu principal

Quel est le rôle de l'architecte logiciel ?

Michael Stiefel donne dans sa présentation "Architects? We Don't Need No Stinkin’ Architects!"  une définition du rôle de l’architecte logiciel que je trouve très intéressante et pas uniquement parce qu'il l'associe à la prise en compte de l'expérience utilisateur ;)

  
La présentation est en elle-même excellente (la définition de l’abstraction en se basant sur la peinture moderne par exemple) mais je vais surtout revenir sur les points qui m’ont marqué :
  • L’architecte n’est pas obligatoirement le meilleur développeur car son rôle dans une équipe n’est pas le même.
  • Le rôle de l’architecte est de transformer la vision de l’expérience utilisateur en une abstraction correcte : l’architecture du logiciel. L’expérience utilisateur dépasse le domaine de l’UI et doit couvrir l’ensemble du logiciel.
  • Il insiste sur le fait que prendre en compte la facilité d’utilisation permet de pousser l’unité du design et son intégrité conceptuel ou, dans l’autre sens, une intégrité conceptuelle portée par l’architecte permet une unité du design et est vecteur de facilité d’utilisation. C'est d'ailleurs un des meilleurs points d'une vision UX dans le cadre du développement.
  • L’architecte doit avoir une vision holistique du projet et tenir compte de l’ensemble des besoins: performance, scalabilité, coût, sécurité, robustesse, facilité de déploiement, workflow...
  • L’architecte est l’intermédiaire entre les personnes du métier et les « technologistes ».
  • L’architecte doit aider le métier à comprendre les implications techniques d’une story et, pour cela, il doit s’aider du contexte. Le contexte permet de se trouver les bonnes réponses en fonction du projet et de l’organisation.
  • Il met en avant que le point fort de l’architecte est de poser les bonnes questions et non pas d’avoir les bonnes solutions ce qui est le point fort des meilleurs développeurs.
 
Que pensez vous de cette vision du rôle de l'architecte ?

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Summary of 'Clean Architecture' by Robert C. Martin

Summary of 'Clean Architecture' by Robert C. Martin
Uncle Bob, the well known author of Clean Code, is coming back to us with a new book called Clean Architecture which wants to take a larger view on how to create software.

Even if Clean Code is one of the major book around OOP and code design (mainly by presenting the SOLID principles), I was not totally impressed by the book.

Clean Architecture leaves me with the same feeling, even if it’s pushing the development world to do better, has some good stories and present robust principles to build software.

The book is build around 34 chapters organised in chapters.
Programming paradigm After some introduction, there is an overview of three paradigm of programming:

structured programming which imposes discipline on direct transfer of controlobject oriented programming which imposes discipline on indirect transfer of controlfunctional programming which imposes discipline upon assignment

Uncle Bob tells us that each of these paradi…

Le développeur incompétent est un mythe

Sous ce titre complètement arbitraire et très clairement provocateur, je vais passer un contre pied aux derniers articles que j'ai lus sur le métier de développeur.
Par exemple :
http://patricelamarche.net/2011/05/24/lincomptence-des-dveloppeurs/ 
http://blogs.codes-sources.com/tja/archive/2011/10/04/etre-un-bon-d-veloppeur-c-est-aussi-une-question-d-attitude-personnelle.aspx 
Ça tombe bien c'est juste avant la soirée du Paris JUG sur le métier de développeur ! Et comme on se plaint que les présentateurs ne sont pas de vrais (?) développeurs, je vais en profiter pour donner mon avis.

Alors voila, d'après ces articles, un bon développeur connait ses fondamentaux.
Ok soit mais quelle est cette liste de fondamentaux ? 
Chez certains, c'est les maths et l'algorithmie pure, d'autres c'est C++ par coeur et savoir retourner une chaine de caractère en moins de 3 instructions et une seule allocation mémoire, d'autres c'est Java JEE, ses 100 jsr et frameworks in…

Summary of 'Words are windows, Introduction to nonviolent communication' by Marshall Rosenberg

Summary of 'Words are windows, Introduction to nonviolent communication' by Marshall Rosenberg
“Words are windows” is an introduction to non violent communication (abbreviated as NVC). Marshall Rosenberg presents in this book the process that allows us to communicate more serenely with others as well as with ourselves. This mode of communication allows us to become more and more caring, authentic, and empathic with others. It can therefore be used in all interactions of everyday life: as a couple, with our children, at work … NVC is proving to be a very effective way to manage conflicts, and also to better identify our own needs.

At the source of Non Violent Communication NVC has 4 four key components:
Observation – specific facts/data, no evaluation/judgmentFeeling – state how we feel (many failure modes here)Need – the need underlying this feelingRequest – must be specific action to address need
First we observe what is really happening in a given situation. These observatio…